Démarche

 

Sensible au mot « recherches », je considère que l’expérimentation et l’invention est primordiale en peinture. Le rapport entre la matière et l’outil suggère toujours à se renouveler .

J’ai acquis avec le travail du vitrail, et de la gravure, des techniques, un regard, des gestes qui transforment la peinture 

J’utilise des rouleaux, des spatules, je m’approprie et transforme moi-même les instruments

Le pinceau intervient rarement, Le Graphisme, les motifs répétés et superposés véhiculent  le rythme de la toile, tout comme la transparence et la matière.

La recherche de la lumière par la transparence, le besoin de «griffurer », d’enlever comme pour la gravure ; L’habitude de travailler par le dessous, de superposer et d’enlever des couches, d’effacer, d’essuyer, de gratter, de «spatuler » et, tracer, finir par peindre comme on dessine « J’aime aller vite me balancer entre la rage et la souplesse et trouver ainsi l’équilibre du tableau. »

Sans cesse à réinventer, «  la toile est mon laboratoire. »  Travailler une peinture est dans l’action directe qui se cherche en se faisant. Il y a des révélations soudaines et des maturations lentes. Il y a un peintre  avec un caractère , une personnalité une sensibilité. Il y a des acquis passés qui se réactualisent, se transforment, et s’interpellent ;c’est chaque jour une nouvelle expérience, un nouveau regard sur la peinture. Dans la peinture je développe une technique qui accorde une place importante à l’instinct et le geste. Je ne sais jamais comment je vais agir, je laisse place à la créativité.

D’une nature contradictoire, j’aime autant la vitesse par le geste que le calme des couleurs qui se révèlent lentement

 

Travailler la matière, pour véhiculer et articuler la lumiere, le rythme de la toile

En résumé douceur, volupté et  rage.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now