Parcours

 

Depuis 1983, elle expose régulièrement, en groupe et individuellement (marchés d‘Arts contemporains, salons en France et à l’étranger, Galeries. En 1988, après une demande de bourse, elle travaille plusieurs années dans un atelier de vitrail ; elle y apprendra entre autre la technique de peinture sur verre, qui lui servira plus tard dans sa démarche picturale. En 1994, première grande exposition personnelle à l’Orangerie du Luxembourg (Sénat Paris) où elle a présenté ses premiers tableaux à tendance «abstraite». Deux ans après elle renouvelle cette expérience avec un travail plus affirmé. En 2001 I. Hocheid est retenue pour une exposition permanente avec une quarantaine de toiles à Santa Fé (USA).puis à Washington à la Galerie Irvin Contemporaryart. Quelques années après à Düsseldorf (Allemagne) l’entreprise Hoberg & Driesch acquière une vingtaine de toiles. C’est en 2007 qu’elle expose à nouveau au Sénat. C’est au Salon des Réalités Nouvelles à Paris qu’elle est remarqué par l’Académie qui par la suite l’exposera. En 2013, la FIAP, lui ouvre ses portes pour trois mois, elle y expose un grand nombre de peintures Sans oublier son travail sur papier, qu'elle affectionne tout particulierement, et qu'elle propose à Michèle Schlisinger relieure d'art et surtout de créations

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now